De la Poussière et des Etoiles

Création 2016

Durée : 1h45

Spectacle Flamenco mélangeant Danse et Texte d'après "Les Misérables" de V. Hugo

Conception et mise en scène: Laurence Marion-Diaz

Chorégraphies: Albane Mathieu-Fuster

Distribution : Albane Mathieu-Fuster, Laurence Marion-Diaz, Magalie Journot

Régie : Tibo Chupin

Voix Off : Roland Mathieu

Costumes : Céline Marion

Avec le soutien du Conseil Général du Doubs, de la Ville de Besançon, de la CC du Grand Besançon, du Théâtre de la Bouloie de Besançon et de la Maison V. Hugo de Besançon

Le Flamenco a été créé par des "Misérables". A l'origine, il est un cri de révolte, un cri de colère, un cri de désespoir... L'oeuvre "Les Misérables" est, elle aussi, un cri, un cri contre les injustices et contre la misère.

A nous de pousser notre cri: celui de la révolte bien sûr mais aussi tous les cris que chacun d'entre nous pousse un jour ou l'autre : cri de joie, cri de colère, cri d'appel à l'aide, cri d'alerte, cri d'espoir ou de désespoir... Parfois, nous mordons la poussière et parfois nous sommes la tête dans les étoiles.

Laurence Marion-Diaz

"Il se fait beaucoup de grandes actions dans les petites luttes. Nobles et mystérieux triomphes qu'aucun regard ne voit, qu'aucune renommée ne paye, qu'aucune fanfare ne salue. La vie, le malheur, la pauvreté sont des champs de bataille qui ont leurs héros; héros obscurs plus grands parfois que les héros illustres."

Victor Hugo

Le spectacle est conçu comme un arrêt sur image sur 4 combats chers à V. Hugo présents dans "Les Misérables". Les textes sont des extraits du roman choisis en fonction de leur puissance à évoquer ces combats et les chorégraphies expriment à elles seules certaines de ces luttes. Le spectacle mêle sans cesse texte et danse.

Les 4 tableaux du spectacle, 4 combats:

  • contre la prostitution et pour l'égalité des sexes
  • pour un droit universel à l'instruction
  • pour l'éradication de la misère
  • pour les valeurs de la République

 

Extraits de textes:

La souffrance engendre la colère et tandis que les classes prospères s'aveuglent ou s'endorment, la haine des classes malheureuses allume sa torche à quelque esprit chagrin et elle se met à examiner la société. L'examen de la haine, chose terrible!

 

- Ah ça, mômes, avez-vous diné?

- Monsieur, nous n'avons pas mangé depuis tantôt ce matin.

- Vous êtes donc sans père ni mère?

- Faites excuse, monsieur, nous avons papa et maman, mais nous ne savons pas où ils sont.

- Des fois, cela vaut mieux que de le savoir!

Photos et vidéos

Voir toutes les photos

Photos de Dominique Willy sur son site "L'Oeil de Dom" : série 1 / série 2 (Petit Théâtre de la Bouloie le 5 Mars et Maison V. Hugo le 10 Mars 2016)

 

Voir les vidéos

 

Presse et commentaires

Voir tous les articles de presse

Livre d'or :

"Un choix de textes et musiques exceptionnelles"

"Redécouvrir V. Hugo à travers le Flamenco, j'ai adoré!"

"Très, très beau spectacle engagé, superbe mise en perspective réussie entre la lettre et le mot de V. Hugo (toujours d'une brûlante et terrible actualité) et les magnifiques chorégraphies flamencas"

"Merci et bravo pour ce spectace qui nous a marqué par son actualité et sa réalité : beaux messages!"

"Félicitations pour cette magnifique prestation alliant flamenco, poésie, rythme, geste, respect, malheur et bonheur des hommes, des femmes et des enfants! Impressionné et ému!"

...

Diffusion

Prochaines dates : Voir l'agenda

Toutes les scènes où ce spectacle a déjà été diffusé: Voir la page Références

 

Ajouter un commentaire